Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Avril aux Jardins

Avril aux Jardins

2103/22

C’est le retour d’ AVRIL AUX JARDINS ! La Ville de Nice vous donne rendez-vous au Jardin Albert 1er tout le mois d’avril pour découvrir ses jardins éphémères. Ceux-ci vous rappelleront l’ambiance végétale du Parc Phoenix qui a investi l’espace pour fêter ses 30 ans.

Venez découvrir 4 jardins ephémères

La structure surplombant le jardin ephémère, s'inspire de la serre magistrale du Parc Phoenix, une des plus grandes d'Europe. Ce jardin s’organise autour d’un mât central masqué par une forêt tropicale dense autour de laquelle se déclinent 4 salons, possédant chacun une atmosphère propre.

Le Parc Phoenix étant aussi un Parc animalier, des clins d’œil aux animaux se dissimuleront tout au long de votre déambulation, ouvrez grands vos yeux et vos oreilles !

Les épiphytes

Cet espace représente le cœur de la démonstration végétale du Parc Phoenix. Dans une ambiance exotique, tropicale et luxuriante, vous retrouverez de nombreuses plantes à racines aériennes qui viennent créer une jungle dense « en lévitation » : orchidées, broméliacées et filles de l’air, toutes plus originales les unes que les autres, créent un décor irréel.

 


Le jardin aquatique

Le salon est agencé autour d’un bassin, comme un clin d’œil au lac aux oiseaux du Parc Phoenix. La part belle est faite aux plantes extraordinaires : imposantes, colorées, rayées, qu’elles soient d’inspiration tropicale ou japonisante.  C’est dans cette atmosphère que s’élève un des plus élégants animaux du Parc Phoenix : la grue couronnée !

 


L'aridité

On entre ensuite dans la zone la plus ensoleillée du jardin. L’ambiance y est désertique.  C’est dans ce décor aride que l’on trouve une collection de plantes grasses dites « xérophytes » aux feuillages hérissés et colorés, n’ayant presque pas besoin d’eau pour survivre. Admirez aussi le « pied d’éléphant » venu du Parc Phoenix, lui aussi très résistant aux climats hostiles grace au renflement de son tronc qui lui permet de stocker de l’eau.

 


La palmeraie

Le nom du Parc Phoenix a pour origine le célèbre palmier acclimaté sur la Côte d’Azur : le Phoenix canariensis ou dattier des canaries. Bien que très connu, ce Phoenix n’est pas le seul représentant de son genre et c’est une autre espèce que vous retrouvez ici : le Phoenix roebellini ou dattier du Mékong. Les palmiers se confondent ici avec d’autres sujets ancestraux tels que les sagoutiers et les fougères.