Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

La Cinémathèque fait sa rentrée \!

La Cinémathèque fait sa rentrée !

0210/17

Découvrez la programmation du mois d'octobre

Visuel : La cave se rebiffe © Tous droits réservés Cité Films, CCM Collection Christophe L.

Après les écoliers, c’est au tour de la Cinémathèque de faire sa rentrée ! Au programme du mois d’octobre : une sélection des dialogues les plus savoureux du cinéma français, un programme de films consacrés au monde marin, des classiques et des films récents à découvrir ou redécouvrir sur grand écran, des séances spéciales et rendez-vous !

Scénaristes et dialoguistes

Des mots qui font mouche, des répliques cultes, des dialogues cocasses… Avec Pagnol, Guitry, Prévert, Jeanson, Audiard, Aurenche ou encore Bost, les dialogues au cinéma sont un art à part entière. Qu’ils soient poètes, dramaturges, orfèvres des mots d’auteur, maîtres de la réplique cinglante, leurs mots restent gravés dans nos mémoires, plus encore que les images des films.

Ouvrez grand vos yeux et vos oreilles et savourez une sélection de 16 films écrits par les plus grandes plumes du cinéma français :

Infos pratiques
  • Marcel Pagnol : Mariusd’Alexandre Korda ; Fannyde Marcel Pagnol ; Césard’Yves Allégret
  • Jean Aurenche et Pierre Bost : L’Auberge rougeet La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara
  • Sacha Guitry : Faisons un rêve, Mon père avait raison et La Poison de Sacha Guitry
  • Jacques Prévert : Le Crime de Monsieur Lange de Jean Renoir ; Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque ; Remorques de Jean Grémillon
  • Henri Jeanson : Copie conforme de Jean Dreville
  • Michel Audiard : Les Grandes Familles de Denys de la Patellière ; Le Cave se rebiffe de Gilles Grangier ; Le Président d’Henri Verneuil ; Garde à vue de Claude Miller

Tout sur la mer (Aventures maritimes) – 1ère partie

« Ouvrir les yeux sur ce qu’il y a dans l’eau est le rêve de chacun, et la caméra réalise ce rêve, en revêtant notre œil d’une sorte de scaphandre qui nous permet de nous déplacer librement. »Michel Chion, Sous la mer, le sixième continent, Éditions Presses Université Paris-Sorbonne

« Parfois, la mer avale paquebot et capitaine, orchestre et passagers. Parfois, elle envoie ses émissaires les plus redoutables, toutes mâchoires dehors. Rien n'est à l'abri, ni les côtes, ni les villes, ni les civilisations. Ni le cinéma […], qui, depuis toujours, monte la garde devant ces quelque 70% de la planète où l'humanité perd pied. »Télérama

La mer dans tous ses états, tantôt paisible, tantôt déchainée… A l’image de la programmation qui ouvre la première partie de cette thématique consacrée au monde marin.

Une sélection de 12 films pour prendre le large

  • A la surface de la mer, des aventures héroïques (Capitaine Blood de Michael Curtiz, Les Révoltés du Bounty de Lewis Milestone et Carol Reed, Ouragan sur le Caine d’Edward Dmytryck, Lame de fond de Ridley Scott, Le Crabe-tambour de Pierre Schoendoerffer), une croisière surréaliste (Et vogue le navire de Federico Fellini), le portrait d’un homme qui voua son existence à la mer (Tabarly de Pierre Marcel).
  • En plongée, le monde angoissant des profondeurs à bord de sous-marins (A la poursuite d’octobre rouge de John McTiernan, Le Bateau de Wolfgang Petersen), la rencontre de monstres mythiques (Moby Dick de John Huston, Au cœur de l’océan de Ron Howard), ou encore la découverte d’une faune sous-marine fascinante aux côtés du commandant Cousteau (L’Odyssée de Jérôme Salle).

Séances de rattrapage pour voir des films plus récents

  • Éternité de Tran Anh Hung
  • La La Land de Damien Chazelle
  • Loving de Jeff Nichols
  • Ma’Rosa de Brillante Mendoza
  • Mal de pierres de Nicole Garcia
  • Money Monster de Jodie Foster
  • Sieranevada de Cristi Puiu
  • Le Souffle d’Alexander Kott
  • The Nice Guys de Shane Black

Séances spéciales

En octobre 8 films pour en (sa)voir plus sur un acteur, un genre  cinématographique en deux séances !

Polar

Meurtre, manipulation, trafic de drogue, flics corrompus… Un classique du film noir et une version modernisée du polar des années 70 :

  • Assurance sur la mort de Billy Wilder : « Ce film n'a pas pris une ride […] avec sa tension dramatique à couper le souffle et ses acteurs, tel Edward G. Robinson, entrés tout droit dans la légende. » Le Nouvel Obs
  • American Gangster de Ridley Scott : « Scott retrouve la fébrilité du cinéma de genre des années 70, capable de mêler la minutie documentaire et le grandiose de la mythologie urbaine. » Libération

Science-fiction

Venus de l’espace… Ils arrivent sur Terre… Quelles sont leurs intentions ? Entrez en communication avec les extraterrestres grâce à :

  • Starman de John Carpenter : « Le conte fantastique devient terriblement humain, et cette odyssée sentimentale se révèle aussi émouvante que comique. » Télérama
  • Premier Contact de Denis Villeneuve : « Villeneuve signe un film de science-fiction unique, qui n'aboutira pas à un futur fantasmé mais à une célébration du présent. » Positif

 

Western

Traversez les immenses plaines de l’Ouest américain… 40 ans après l’âge d’or du western, Kevin Costner et Clint Eastwood renouvellent le genre avec deux œuvres majeures :

  • Danse avec les loups de Kevin Costner, hymne à la tolérance et à la nature
  • Impitoyable de Clint Eastwood, western crépusculaire et désenchanté

 

Burt Lancaster

« Aussi bien gentleman bondissant que fin tacticien ou diplomate retors, Burt Lancaster se glisse dans toutes les identités et toutes les situations avec l'aisance d'un félin. » Libération

Retrouvez l’athlétique acteur américain sous la direction de John Frankenheimer et Luchino Visconti, deux de ses réalisateurs fétiches :

Le Prisonnier d’Alcatraz de John Frankenheimer, l’histoire hors du commun d’un prisonnier qui tente de se repentir en élevant des oiseaux dans sa cellule. Le comédien obtient pour ce rôle la « Coupe Volpi » du meilleur acteur à la Mostra de Venise en 1962.

Violence et Passion de Luchino Visconti permet à Burt Lancaster de remporter le « David di Donatello » du meilleur acteur étranger pour son personnage de vieil intellectuel dépassé par la société moderne, sorte de double du cinéaste italien.

Les rendez-vous

Journées impériales – Samedi 21 octobre à 14 heures

À l’occasion des « Journées impériales » organisées par la Ville de Nice, la Cinémathèque programme le film Austerlitz d’Abel Gance.

« Une admirable reconstitution de la bataille d’Austerlitz qui aide à comprendre comment Napoléon remporta la plus belle de ses victoires. Les scènes de bataille sont remarquables. »Guide des films de Jean Tulard

Séance animée par David Chanteranne, historien, journaliste et écrivain, spécialiste de Napoléon Ier.

Les Incontournables de l’Histoire du cinéma – Jeudi 26 octobre 2017 à 20h15

Jean Douchet présenteraLe Crime de Monsieur Lange de Jean Renoir.

« Le Crime de Monsieur Lange est une réussite absolue car il combine la qualité habituelle des films de Renoir (tout, de l'interprétation aux dialogues, y est profondément réjouissant) à un moment de grâce unique dans l'histoire d'un pays. » Télérama

Des classiques tout neufs !

4 classiques en version restaurée qui viennent de ressortir en salles :

  • Le Veuf de Dino Risi
  • Le Lauréat de Mike Nichols
  • Equus de Sydney Lumet
  • Ginger et Fred de Federico Fellini

TAGS : Cinémathèque