Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

La Culture s’invite chez vous \!

La Culture s’invite chez vous !

1105/20

La Ville de Nice vous donne rendez-vous sur cultivez-vous.nice.fr pour vivre ensemble des moments de culture.

La Culture s’invite chez vous grâce à cultivez-vous.nice.fr  

Tenant compte des mesures progressives de déconfinement, Cultivez-vous reste accessible pour vous permettre de redécouvrir les programmes des différentes rubriques et surtout celles que vous avez aimées, en attendant une nouvelle offre bientôt, sous une autre forme.

Concerts, ballets, visites, conférences, films ou encore expositions … ont été au programme durant la période de confinement, grâce aux acteurs culturels de la Ville de Nice qui se sont mobilisés pour vous offrir un accès à des contenus en ligne concoctés par les services municipaux, avec une vingtaine de nouveaux programmes à découvrir chaque semaine.

Nous remercions chaleureusement tous les artistes et professionnels de ces productions qui ont accepté gracieusement la diffusion de ces programmes dans ce contexte exceptionnel de solidarité face à la crise sanitaire que nous traversons.

Retrouvez toutes les rubriques :

Figure libre

Nice, chronique du silence - promenade des anglais, les Ponchettes
Restitution de l'exceptionnelle signature sonore de la Promenade des Anglais au repos. Création de Michel Redolfi.

Asturias (extrait) d’Isaac Albeniz
Enregistréement en concert à l’Auditorium du conservatoire de Nice lors de l’édition 2018 du Nice Classic Live.

chapitre 4 Les fabuleuses études du professeur Lobinstein.
Sur le jeu du violon chez les animaux : le moineau , la coccinelle et rêve.

La statue d’Antonia : vidéo archéo
Découvrez l’histoire de la statue d’Antonia Minor, princesse romaine, mère et grand-mère d’empereur, une des pièces emblématiques du musée d’archéologie de Nice.

Visite privée du Palais Kotschoubey-Thomson
Un écrin pour les musée des Beaux-Arts Jules Chéret

Musique Club "MAGIC MAMAC ! ou la reconnaissance de l'atome"
Performance artistique sur les façades sud du MAMAC de Nice accompagnée par par deux musiciens (un batteur et un pianiste).

Master Class Patrice Leconte
Révélé comme scénariste et réalisateur dans les années 80 avec Les Bronzés, Patrice Leconte enchaine les succès avec une régularité exemplaire, touchant tous les registres, de la comédie au cinéma plus intimiste, en passant par l’animation et le documentaire.

Danse du Sabre en confinement interprétée par les Musiciens de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Nice

" Ben le confinement "
Art Studio Viewing vous fait entrer dans des ateliers d’artistes niçois. Découvrez Ben chez lui partageant son confinement.

Ballet de Chambre par les élèves danseurs classiques au conservatoire de Nice
Réalisé en confinement. Musique de Thierry Muller Directeur du conservatoire.

Visite privée de la Villa Masséna
Découvrez sur la Promenade des Anglais, la Villa que la famille Masséna a offert à la Ville. 100 ans après son ouverture comme salon officiel, poussez la porte de ce lieu qui a reçu les plus grandes personnalités au fil des ans, telles que Henri Matisse, Ella Fitzgerald, Sylvester Stallone, Simone Veil, le Prince Charles... dans un décor richement meublé. Admirez le jardin paysagé, les tableaux et le mobilier d’époque.

L’Eternel Printemps propose un voyage au cœur de la Côte d’Azur des années 1930.
Le commentaire d’époque décrit les paysages et évoque avec un charme désuet et souvent drôle un art de vivre aujourd’hui disparu…images inédites des années 1930 issues de la collection de la Cinémathèque de Nice, Joseph Zenenski.

Club Musique "Take me home, country roads"
Un duo à découvrir Aurore Illien (voix professeur au Conservatoire de Nice) et Julien Letemplier (guitare - voix) ont décidé de vous faire voyager autrement à travers des titres qu'ils enregistrent à distance. "Take me home, country roads" est leur premier enregistrement en confinement.

Programmation de la direction du Théâtre National de Nice - Terre noire
Terre noire mis en scène par Irina brook est le drame d’un monde en péril, un sujet d’actualité avec la poignante interprétation de Romane Boringer et d’Hippolyte Girardot.

« Va Pensiero », Nabucco de Verdi
Après le Boléro de Ravel et Carmen de Bizet, les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Nice, accompagnés des Chœurs de l’Opéra de Nice, interprètent en confinement un extrait de Nabucco de Verdi.

Trio de Joseph Haydn interprété par Anne-Lise Gastaldi
La pianiste niçoise, fidèle de l’académie internationale d’été de Nice depuis plus de 20 ans, est accompagnée de Virginie Buscail au violon et de Diana Ligeti au violoncelle, en mode confinement…

Conte Musical « L'Ecureuil et Rêve » de Robert Waechter
Les fabuleuses études du Professeur Lobinstein sur le jeu du violon chez les animaux.

Ballet « Gravité » – Création Preljocaj au Théâtre National de Nice
Dans les coulisses de la création du ballet Gravité, création 2018 d’Angelin Preljocaj, programmée au Théâtre National de Nice en février 2020.

Visite privée de la salle Niki de Saint Phalle au MAMAC par Hélène Guenin, directrice du musée
Le MAMAC abrite l’une des trois plus grandes collections au monde de l’œuvre de la célèbre artiste franco-américaine

Club Musique – Shaky Things (anciennement Les Beberts) – En partenariat avec le Conservatoire de Nice
Trois jeunes talentueux auteurs/compositeurs, rencontrés au Conservatoire de Nice, proposent leur nouvel EP « No tools and gear are needed » enregistré à Los Angeles dans le célèbre Studio 606 (Dave Grohl-Nirvana, Foo Fighters…) lors d'une tournée en Californie.

Master-class de Jean Dujardin
L’acteur français oscarisé avait été invité par la Cinémathèque de Nice pour une master-class en mars 2019 à l’occasion du centenaire des Studios de la Victorine.

"GOT theme, by the NICE" – La Minute Artistique de l’Opéra Nice Côte d’Azur
Les altistes de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Nice interprètent le générique emblématique de la série à succès Game of Thrones !

Rhapsodie in blue de Georges Gerschwin
Marie-Josèphe Jude, pianiste et directrice artistique de l’Académie internationale d’été de Nice, accompagnée du Quatuor Ellipsos, nous propose une transcription inédite pour quatuor de saxophones. Cette version a été donnée en concert pour les 100 ans des Studios de la Victorine.

Dis Romain, ils faisaient comment les Romains ? #2
Suite des aventures confinées de Romain, le médiateur du musée d’Archéologie de Nice – Cimiez. Cette semaine, découvrez comment les Romains apportaient l’eau dans les villes, comment ils faisaient leurs besoins et comment ils évacuaient les eaux souillées.

Cité gallo-romaine des Ier-IIIe siècles (Nice)
Cette reconstitution 3D permet de visualiser une partie de la cité gallo-romaine de Cimiez durant l'Antiquité.

Visite privée de l’exposition « Matisse Métamorphoses »
Bien que le musée Matisse ait temporairement fermé ses portes, l’équipe du musée vous proposer de visiter depuis chez vous l’exposition « Matisse Métamorphoses », une façon de découvrir la sculpture d’Henri Matisse. Riche de quatre-vingt-quatre pièces réalisées entre 1900 et 1950, cette partie de l’œuvre couvre toutes les périodes de son parcours artistique et accompagne ses réalisations picturales, dont elle est indissociable.

Club Musique – Les grands classiques de la chanson française et du jazz – En partenariat avec le Conservatoire de Nice
Dans une ambiance intimiste, Peggy Polito, pianiste et chanteuse, et Luc Fenoli, guitariste (tous deux professeurs au Conservatoire de Nice) vous offrent un concert autour des grands classiques de la chanson française et du jazz : Nougaro, Serge Gainsbourg,  Pink Martini, Louis Armstrong, John Lennon, Herbie Hancock… Ces deux artistes ont eu à cœur de partager avec vous leur nouvelle composition « Derrière les murs de nos maisons ».

Après tout si ça marche de Woody Allen
Comédie adaptée par Daniel Benoin en 2012 au Théâtre National de Nice, d’une fable new-yorkaise de Woody Allen, un plaisir absolu !

The "Nice" Pink Panther » par l’Orchestre Philharmonique de Nice en confinement
Interprétation revisitée de la Panthère Rose par cinq musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Nice

Performance de Jean-Marc Barr et Michel Redolfi confinés 6 mètres sous l’eau
Concert Sonic Waters « Innerspace ». On s'immerge lentement, puis on se suspend… Les notes et la voix alors nous murmurent « Irène ». Festival ARS MUSICA de Bruxelles.

Dis Romain, ils faisaient comment les Romains ?
Romain, le médiateur du musée d’archéologie, est confiné chez lui mais il continue à répondre aux questions que vous vous posez sur les Romains et leur vie quotidienne. Cette fois ci, on découvrira comment les Romains faisaient leur toilette et comment fonctionnaient leurs thermes.

Visite privée de la salle des portraits du Musée des Beaux-Arts Jules Chéret
Pour son nouvel accrochage, le musée des Beaux-Arts Jules Chéret présente un ensemble d’œuvres sur le thème du portrait. Tableaux et sculptures permettent de décliner, du XVIIIème au XXème siècle, une réflexion sur le portrait religieux, historique, royal, d’enfants, mondain, familial et bien sûr le portrait social et psychologique. Johanne Lindskog, directrice du musée, vous invite à découvrir les multiples personnages qui habitent en ce moment les salles d’exposition et ce qu’ils nous disent de leur époque ou de la nôtre.

MAMACIRCUS » par la Compagnie les Hommes de Mains
Quand le MAMAC de Nice devient un espace de création circassienne. Création in situ de la Compagnie Les Hommes de Mains, dans le cadre de la Nuit des Musées 2019, pour une (re)découverte insolite des œuvres de la collection permanente du MAMAC.

Club Musique – Découverte de MLN-Headz – En partenariat avec le Conservatoire de Nice
Ce groupe de jeunes étudiants propose un groove aux influences jazz, mais surtout un hip-hop décontracté. MLN-Headz s'inspire aussi bien de l'ère old school que du côté trap de la force. La force de MLN-Headz c'est une musique riche, imprévisible, accessible à tous et avec une énergie extrêmement contagieuse.

Masterclass de Jean-Pierre Mocky
En avril 2019, à l'occasion du centenaire des Studios de la Victorine, le réalisateur Jean-Pierre Mocky est revenu sur sa riche filmographie et a offert au public de la Cinémathèque de Nice une généreuse Master Class qui restera sa dernière apparition publique. La Cinémathèque de Nice vous invite à découvrir ou à revivre ce moment unique.

Carmen de Georges Bizet par l’Orchestre Philharmonique de de Nice en confinement.
La Marseillaise une interprétation, en confinement, des élèves Guitaristes de Florian Beaudrey Professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice.

Les histoires du petit violon magique : épisode n°2 « Les pouvoirs de la fée Dragée »

Noël Dolla.
Ce film s’inscrit dans le programme « Spin-off » développé par Documents d’artistes. Dans son invitation, Documents d'artistes souhaite donner la parole à Noël Dolla, artiste important dont le travail, depuis la fin des années 1960, rayonne depuis Nice sur la scène internationale. Le film revient sur le regard que le peintre porte sur son œuvre, son parcours et plus largement sur la pratique de l'art aujourd'hui.

Une star à la Victorine : Jacqueline Bisset
Déclaration de Jade Hubert, Musicienne et élève au CRR de Nice, qui élabore un projet artistique en dehors de son cursus.

Les coulisses d’un Ballet de l’opéra de Nice

Le Défilé de Ben performance durant l’exposition « La vie est un film » au 109 en 2019

Le faune dansant, l’une des œuvres les plus belles du musée d’Archéologie de Nice / Cimiez.

La Compagnie Humaine ; Butterly Soul explore et raconte l’état de fragilité de l’artiste lorsqu’il crée

Lecture par Daniel Mesguich, metteur en scène, acteur et écrivain, de larges extraits du chef-d’œuvre de Romain Gary « La Promesse de l’aube ».

Les histoires du petit violon magique conté et Interprété par Violaine Darmon, Violon solo de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Nice – I. Le bal des personnages

L’orchestre philharmonique de Nice propose un extrait du boléro de Ravel, comme un hymne à la résistance, un message de remerciement à tous ceux qui, aujourd’hui, sont exposés pour venir en aide aux autres.

Vera Novakova, Premier Violon Solo de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Nice

Spectacles

Ciné-concert -  Pierrot Pierrette de Louis Feuillade, accompagné en musique par l’équipe de Cinémusiques.

Concert-texte de Jacques Bonnaffé et François Corneloup (53 minutes) de mars 2019

« Niki et Jean  » - Mamac. Performance chorégraphique écho à la salle permanente « Niki de Saint Phalle » du MAMAC de Nice relatives et aux relations personnelles et professionnelles de l’artiste avec son compagnon d’une époque, Jean Tinguely.

« Ta peau comme le Ciel ». Performance par la compagnie Antipodes : « Ils sont deux et ne font qu’un. Le monde qui les entoure fait partie d’eux. Les corps s’imbriquent l’un dans l’autre, c’est de l’amour qui déborde sur le bitume. Des vies adaptables sur les mobiliers urbains. »

Concert Friedrich GULDA. Concerto pour violoncelle et orchestre à vents Violoncelle Thierry Trinari Direction musicale György G. Ráth Orchestre Philharmonique de Nice

Les quatre hibous et rêve 2. La suite des Favuleuses études du professeur Lobinstein sur le jeu du violon chez les animaux.

 Dis Romain, ils faisaient comment les Romains ? Voici la suite des aventures confnées de Romain le bien nommé, le médiateur du musée d’archéologie de Nice / Cimiez. Cette fois-ci tu découvriras comment les Romains comptaient, comment ils écrivaient et comment ils payaient leurs courses. Si tu as des questions, n’hésite pas à contacter Romain par mail à romain.lavalle@ville-nice.fr.

Bantu – Création pour guitares. L’Ensemble de Guitares du Conservatoire de Nice vous propose sa nouvelle vidéo de Bantu, une pièce dynamique et rythmée composée par Andrew York.

Gustav Mahler Symphonie n°4 en sol majeur. Composée durant les étés 1899 et 1900, la Symphonie n° 4 en sol majeur associe grâce et expression pastorale à la vigueur et à l’ambiguïté de sentiments certaine (direction musicale György G. Ráth).

Les histoires du petit violon magique. Le monde merveilleux de la flûte enchantée

Béla Bartok – Concerto pour piano n°3

Sa dernière œuvre dédiée à son épouse la pianiste Ditta Pásztory. Ce concerto en mi comporte trois mouvements, allegretto, adagio religioso et allegro vivace. Loin du dynamisme voire de l'agressivité de ses premières œuvres, ce concerto révèle la sérénité et la simplicité qui caractérisent l'inspiration dernière du compositeur. Jean-Efflam Bavouzet, un des rares musiciens non-hongrois à connaître parfaitement les spécificités du langage musical de Béla Bartók, est l'interprète de ce concerto.

Ballet « Pas de dieux »

A l'occasion d'une soirée dédiée à la danse américaine, le Ballet Nice Méditerranée, dirigé par le danseur Eric Vu-An, donne à voir « Pas de dieux », ballet pastiche sur le « Concerto en fa » de Gershwin, chorégraphié originellement par Gene Kelly.

Jeune Public : Les histoires du petit violon magique.

Le monde merveilleux de la flûte enchantée conté et interprété par Violaine Darmon - violon solo de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra Nice Côte d’Azur.

Stephanos Thomopoulos. Professeur de Piano au Conservatoire de Nice 

Les histoires du petit violon magique (jeune public). par Violaine DARMON, épisode « Star Wars et ses leitmotiv »

Concert Strauss-Rachmaninov-Tchaïkovsky. Retour en images sur le concert inaugural de la saison 2019/2020 de l'Opéra Nice Côte d’Azur. Du virtuose Till l'Espiègle de Richard Strauss à la romantique Symphonie n°4 de Tchaïkovsky, ce programme très populaire donnera également à entendre le célèbre Concerto pour piano °2 de Rachmaninov sous les doigts du pianiste niçois à la carrière internationale Philippe Bianconi.

Véra Novakova : « La Traviata » de Verdi. Premier Violon Solo de l’Orchestre Philharmonique de Nice. Souvenir du premier Solo qu’elle a interprété, à 23 ans.

Concert de l’Orchestre Philharmonique de Nice : Découvrez le monde magique d’un instrument nommé « orchestre »

Ballet « Soir de fête » : Le Ballet Nice Méditerranée, dirigé par le danseur Eric Vu-An, accompagné de l’Orchestre Philharmonique de Nice dirigé par David Garforth, donnent à voir et à entendre une chorégraphie de Léo Staats réglée par Eric Vu-An sur une musique de Léo Delibes.

Concert de Lionel et Nicolas Bringuier (dimanche 26 janvier 2020) : les deux enfants du pays, applaudis sur les plus grandes scènes internationales, partagent pour la première fois la scène de l'Opéra Nice Côte d'Azur

Suite pour guitare : composition de Thierry Muller (directeur du CRR), guitare par Laurent Blanquart (professeur au CRR)

Duo de guitare musique espagnole : par Laurent Blanquart et Claude di Benedetto (professeur de musique au Lycée Massena, ancien élève du CRR)

Ballet « Marco Polo » (Hong Kong 2014) : ballet en 2 actes librement inspiré du roman Les villes invisibles d’Italo Calvino, avec la participation exceptionnelle d’Eric Vu-An (directeur du Ballet Nice Méditerranée)

Expositions

MAMAC pop 
Avec le mouvement POP apparu à la fin des années 50 les artistes s’inspirent de tout ce que produit la société de consommation de masse en plein essor. Ils adoptent tous les signes de la culture populaire et célèbrent autant que critiquent l’avènement de cette société nouvelle. De Warhol, le « pape » du pop à Arman, le maître des « accumulations », suivez le guide du jour, Hélène Guenin, directrice du MAMAC, à travers des pièces majeures des années 1950 et 1960, iconiques des collections du musée.

Jazzin’Nice. 70 ans d’amour du Jazz/Ca se visite 
Cette exposition à la ville Masséna a parcouru ce lien fort entre Nice et le jazz qui a conduit les musiciens américains à s’intégrer, grâce à leur musique, à la vie culturelle niçoise dans les différents palaces, cabarets et clubs naissants, dès 1917.

Yves Klein, le maître du bleu
Il a imprégné de sa sensibilité et de son audace la deuxième moitié du 20ème siècle et continue encore et toujours d'inspirer de nouvelles générations d'artistes : Yves Klein, de son fameux bleu, de ses monochromes, à l'utilisation de l'or et du rose, jusqu'à l'emploi d'éponges imbibées de couleurs pures et au feu comme pinceau, il ne cessera de réinventer l’art. Suivez le guide du jour, Hélène Guenin, directrice du MAMAC, sur les traces du maître du bleu.

Visite privée du musée d’Archéologie 
Venez découvrir le musée d’Archéologie de Nice / Cimiez qui conserve les vestiges de l’époque où le quartier de Cimiez étaient une cité romaine nommée Cemenelum. On s’attardera, en particulier, sur deux objets emblématiques des collections : un mystérieux sanglier et une étonnante stèle gravée.

Jean Gilletta au Musée Masséna. Parcours en images de cette exposition au travers de 230 tirages originaux exceptionnellement extraits des riches fonds de la bibliothèque de Cessole.

Franco Fontana au Musée de la Photographie Charles Nègre. L’un des grands maîtres de la photographie couleur.

Le Palais Lascaris revisité

Superbe témoin des beaux jours du comté de Nice et grand représentant de l’art des XVIIe et XVIIIe siècles, le Palais Lascaris invite des artistes de ce siècle à revisiter son précieux patrimoine. Dix-huit artistes viennent ainsi exposer leurs postures et pratiques artistiques, qui s’inscrivent dans la continuité des préoccupations du passé.

« Cosmogonies, au gré des éléments » au MAMAC de Nice

L’exposition réunit des artistes « cueilleurs » de vent, de lumière et de pollen qui depuis Yves Klein jusqu’à nos jours, incluent dans leurs œuvres des phénomènes naturels, tels que l’érosion, l’empreinte, la cristallisation, la brûlure du soleil…  Cette collaboration étroite entre les artistes et la nature oscille entre un fantasme de domination avec les éléments et une volonté de symbiose.

Visite privée de Terra Amata

Venez découvrir le musée de Préhistoire de Terra Amata qui conserve les vestiges de Premiers Niçois. Il y a 400 000 ans, à l’époque du site de Terra Amata, les hommes taillaient déjà des outils symétriques, que l’on nomme « bifaces », et chassaient les éléphants dans la plaine du Paillon. Ce sont eux qui ont, pour la première fois, domestiqué le feu.

« Cinémapolis » au Musée Masséna

Cette exposition évoque les relations intimes qui lient Nice au cinéma, des frères Lumière à aujourd’hui, en passant par la création des Studios de la Victorine qui ont fêté leur centième anniversaire en 2019.

« Guy Bourdin. Zoom » au Musée de la Photographie Charles Nègre

Considéré comme l'un des artistes les plus audacieux et intrigants du monde de la culture visuelle du 20ème siècle, Guy Bourdin fut un créateur d'images, utilisant la photographie de mode pour créer ses propres décors suggestifs et ambigus. Usant d'une esthétique surréaliste, Guy Bourdin a créé des images intemporelles aux compositions serrées et couleurs hyper réelles et d'intenses jeux de lumière et d'ombres.

« Le diable au corps. Quand l’Op Art électrise le cinéma » au MAMAC. L’exposition plonge le visiteur au sein d’une histoire passionnelle et inédite entre deux arts : le cinéma et l’Op Art. Au début des années 1960, cet art s’impose partout en Europe avec un double crédo : déstabiliser la perception et démocratiser l’art. Il rencontre un succès retentissant auprès du grand public et des cinéastes.

« Bouillons de culture » au Palais Lascaris. L’exposition met en évidence une période d’effervescence culturelle particulièrement intense qui s’ancre à partir du début des années 60, et jusqu’au milieu des années 80, dans le cœur de ville très populaire que constitue le Vieux-Nice d’alors.

« #Roseestlavie! » au Musée International d'Art Naïf Anatole Jakovsky. Connexion au vivant, lien humain préservé, célébration de la « vie bonne », les peintres Naïfs, à la pointe des questionnements sociétaux, nous embarquent dans leur philosophie de vie et dans une représentation du monde tel qu'il aurait pu être. Et deviendra peut-être ?

« Le Cercle enchanté. Collections du Docteur Alain Frère » au musée Masséna : présentation pour les petits et les grands sous le Haut Patronage de la Princesse Stephanie de Monaco, de la fabuleuse histoire du Cirque de sa naissance au XVIIIe siècle jusqu’à nos jours à travers les œuvres et documents de la collection particulière du Docteur Alain Frère.

« Berenice Abbott » au Musée de la Photographie Charles Nègre : Berenice Abbott a consacré toute sa carrière à interroger les notions de photographie documentaire et de réalisme photographique. Sa force de caractère et son esprit d'indépendance lui valent une place prépondérante dans l'histoire de la photographie.

« L’Artistique » : Après une réouverture en décembre 2019, l’Artistique se veut aujourd’hui un lieu unique et pluridisciplinaire avec ses espaces d’expositions permanentes d’œuvres d’art de la Collection Donation Jean Ferrero et un Centre d’Arts et de Culture, véritables écrins d’une programmation destinée à un public en quête de connaissance, de savoir et de culture.

« Guy Rottier, archives du futur » au Forum d’Urbanisme et d’Architecture : En s’intéressant à la figure de l’architecte niçois Guy Rottier (1922-2013), créateur multiforme au parcours romanesque, cette exposition rappelle combien Nice peut être un territoire d’invention et d’audace en architecture.

« Lars Fredrikson » au MAMAC : première grande rétrospective consacrée à l’artistique en collaboration avec le Nouveau Musée National de Monaco

« Musiquà d’acqui » au Palais Lascaris : présentation de la musique traditionnelle du Comté de Nice à travers un ensemble d’inst​ruments attachés à la tradition niçoise et issus des collections du Palais Lascaris et du Corou de Berra

« Bruit originaire » au Musée de la Préhistoire Terra Amata et à la galerie contemporaine du MAMAC : invitation à un voyage dans le temps depuis les premières traces d’occupation humaine à Nice, en compagnie de l’artiste Charlotte Pringuey Cessac

« Matisse Métamorphoses » au Musée Matisse : visite de l’exposition consacrée à la sculpture d’Henri Matisse, rencontre avec Claudine Grammont, historienne de l’Art et directrice du musée (émission « 300 millions de critiques » sur TV5MONDE)

Patrimoine

Exposition "Pierres du souvenir" 

Redécouvrez le gigantesque monument aux morts de Nice sur le quai de Rauba-Capeù. classé au titre des monuments historiques depuis 2011, ainsi que la notion de monument et de mémorial à travers les âges avec la (re)découverte des monuments de pierre ou de bronze qui font revivre l’histoire de notre cité et de ses habitants.

Reconstitution en 3D - Le cimetière de la Colline du Château (Nice, XIe-XIIe siècles)

Les fouilles réalisées sur la Colline du Château depuis plusieurs années ont permis de mettre en évidence des modes d'inhumation à l'antique. Cette vidéo reconstitue en 3D la manière dont les sépultures étaient réalisées. https://youtu.be/Svza-kxkVFs

Nice l’Américaine. Présentation de la présence américaine à Nice depuis la fin du XVIIIe s. par Nathalie Gaglio, guide au service du Patrimoine historique

Fouiller la tête sous l’eau. Depuis presque dix ans, le service d’Archéologie Nice Côte d’Azur s’est doté d’une cellule d’archéologie sous-marine. Chaque année, de nouvelles campagnes de prospections et de fouilles se déroulent sur le littoral niçois, dévoilant peu à peu des histoires immergées qui enrichissent la connaissance du passé. La présentation explique comment, pas à pas, les archéologues appréhendent les fonds marins.

L'archéologue au service du passé récent : le reliquaire du Monument aux Morts de Nice

Une opération archéologique menée en octobre 2018 sur le site du Monument aux Morts de Nice par le Service d’Archéologie Nice Côte d’Azur, qui a permis la découverte et l’étude scientifique d’un reliquaire en bronze datant de 1928 et contenant 2000 à 4000 plaques.

Exposition « Bien carrossées : l’automobile à Nice aux XIXe et XXe siècles

Marion Duvigneau, service des Archives Nice Côte d’Azur, dévoile la passionnante histoire de l’automobile à Nice dès le XIXe siècle. Des voitures à cheval utilisées par les premiers hivernants pour arpenter la capitale de la villégiature d’hiver, aux petites citadines qui sillonnent la cité, en passant par les voitures de luxe et de sport, découvrez la naissance et l’évolution de l’automobile à Nice dès le XIXe siècle.

Patrimoine : Promenade et patrimoine du Mont-Borom. Présentation de l’histoire de la colline du Mont-Boron par Nathalie Gaglio (guide au service du Patrimoine historique)

Promenade ou l’invention d’une ville. Version virtuelle et interactive de l’exposition

présentée au musée Masséna durant l’été 2015 sous le commissariat de Jean-Jacques Aillagon. Il s’agit d’un panorama du front de mer niçois, réalisé par le photographe Olivier Monge, accompagné de documents d’archives. On y découvre à travers cette façade maritime emblématique de Nice, capitale du tourisme de Riviera, plus de deux siècles d’un développement urbain, dédié à la villégiature cosmopolite et à la contemplation du paysage.

Modélisation en 3D de l’ancienne forteresse de la maison de Savoie. Détail sur les différents secteurs des fortifications ainsi que le château comtal

Ça se Visite : La villa les Palmiers. La villa les Palmiers, surnommée palais de Marbre, est une imposante demeure de Nice datant du XIXe siècle. Vers 1840, le propriétaire des lieux, le banquier niçois Honoré Gastaud, décide d'entourer son habitation traditionnelle par un environnement végétal exotique dont une partie des plantations et des aménagements perdurent encore aujourd’hui. Les décors intérieurs assez bien conservés, les rares dans cet état à Nice, reflètent le goût italianisant du commanditaire et l’amour pour le « style Pompadour » du dernier propriétaire. Visite avec Marion Duvigneau.

Exposition « Racines » : sur les racines italiennes de Nice présentée par Nathalie Gaglio guide au service du Patrimoine historique l’exposition (reportage Azur TV « Ça se visite »)

La tour Saint-François : présentation de l’histoire et de la rénovation de la tour Saint-François par Roberte Dallo (reportage Azur TV « Ça se visite »)

« Nice en 1610 » : Modélisation en 3D du plan dit de Pastorelli, daté de 1610. Détail sur plusieurs lieux de notre commune avec information sur la période de construction et d’existence.

« Sur les traces des cinémas à Nice, enquête patrimoniale » : présentée par le service patrimoine historique de la Ville de Nice, l’exposition retrace l’apparition et le développement des salles de cinéma de Nice, leur parti-pris stylistique et leur empreinte dans l’urbanisme de la ville (reportage Azur TV « ça se visite »)

L’église abbatiale Saint-Pons : présentation des restaurations de l’église abbatiale Saint-Pons par le service patrimoine historique de la Ville de Nice

Reconstitution théâtralisée du tir du canon de midi : par Frédéric Rey, comédien

Conférences

« Un certain M. Piekielny »
Eric Naulleau, auteur, critique littéraire et animateur de télévision et François-Henri Désérable, écrivain
« Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny... » Quand il fit cette promesse son voisin, Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s’en est toujours acquitté. Un jour de mai, des hasards ont jeté François-Henri Désérable devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. Il a décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d’un certain M. Piekielny.

« La Méditerranée : Romain Gary et Nice » 

Table ronde animée par Olivier Biscaye, directeur des rédactions du groupe Nice-Matin, Paul Pavlowitch, qui incarna Emile Ajar, écrivain, parent et agent particulier de Romain Gary, Didier van Cauwelaert, écrivain, Carine Marret, écrivain

« Ainsi va le monde… ». 
Eric Naulleau, auteur, critique littéraire, animateur de télévision et radio, Vincent Hervouët, ancien journaliste à France Info, ancien directeur des services étrangers de LCI et de TF1, journaliste pour de nombreux journaux internationaux.
Après avoir sillonné le monde en crise, le journaliste Vincent Hervouët a rencontré les hommes qui le gouvernent (Kadhafi, Clinton, Gorbatchev, Netanyaou, Sarkozy, etc). Plus d’une centaine de chefs d’Etat ont fendu l’armure. Il livre une galerie de portraits tragiques ou jubilatoires qui vous permettra de cerner le pouvoir et de dire : Ainsi va le monde.

« L’amour selon Roland Barthes ». 
Laurent Demoulin, maître de conférences en Langues et Littératures romanes à l’Université de Liège
En 1977, le sémiologue Roland Barthes (1915-1980) publie Fragments d’un discours amoureux, ouvrage qui rencontre un étonnant succès public. Ce livre inclassable, mêlant l’étude de textes littéraires à des confidences personnelles, propose une analyse ouverte, stimulante et originale du sentiment amoureux. Près de quarante ans après sa parution, il nous permet de penser la relation amoureuse contemporaine.

« La Métaphore du dentifrice » par Nicola Delon, agence Encore Heureux Architectes. Alors que la COP 21 invitait à prendre conscience de notre responsabilité de citoyens dans la préservation de la planète, le Forum d’Urbanisme et d’Architecture avait choisi d’éclairer cette question du réemploi des matériaux de construction comme réponse à la menace de l’épuisement des ressources naturelles.

« Victor Hugo Méditerranée » par Jean-Marc Hovasse, directeur de recherche au CNRS. De son enfance espagnole à son entrée au Panthéon universel il y a 130 ans plus un jour, sans oublier son passage éclair à Nice en 1839 et ses liens fraternels avec Garibaldi, l’auteur des Orientales et des Travailleurs de la mer est aussi méditerranéen.

La Gavotte en Rondeau de Bach – Danza de Jorge Martinez Zarate – Les Feuilles Mortes de Joseph Kosma par Laurent Blanquart

Laurent Blanquart, guitariste, professeur au Conservatoire de Nice, vous fait découvrir La Gavotte en Rondeau de Bach, d’une imparable efficacité sur la route de la joie ; Danza de Jorge Martinez Zarate, afin d’aborder l’influence des Iles Canaries sur le continent Sud-Américain et sur la musique (Baroque et Renaissance) ; et Les Feuilles Mortes de Joseph Kosma dont le piano se trouve dans le hall du Conservatoire !

« Le grand amour de Paul Valéry » par Dominique Bona de l’Académie française

Avec l’élégance et la grâce de sa plume, s’appuyant sur les centaines de textes, poèmes et lettres que Valery écrivit à son dernier amour, Dominique Bona nous offre dans Je suis fou de toi, le grand amour de Paul Valéry leur incroyable histoire et nous révèle une facette de l’écrivain mythique.

« Coexistences et métamorphoses» par Isabel HERAULT :

Quatrième et dernier rendez-vous majeur organisé autour de l’exposition « Un bâtiment, combien de vies ? », produite et réalisée par la Cité de l’architecture & du patrimoine, adaptée et présentée par le Forum d’Urbanisme et d’Architecture de Nice fin 2016, début 2017.

Cette conférence présentée au MAMAC de Nice en janvier 2017 alimente le débat sur les passerelles  décomplexées par lesquelles les architectes et maîtres d’ouvrage prolongent l’histoire des patrimoines d’hier à travers de nouveaux récits d’aujourd’hui. Elle permet aussi, autour d’autres programmes réalisés par Hérault Arnod Architectes, de découvrir une pratique toujours avide de nouveauté.

« Nice, Cinémapolis » par Aymeric Jeudy

La conférence se propose, à travers une fresque historique, d’évoquer le lien intime qui lie Nice au cinéma, de son invention par les frères Lumière à aujourd’hui. Cette chronologie, qui s’étend de 1896 à 2019, illustrée à partir de nombreuses collections et plus particulièrement de celle de la Cinémathèque française, présentée au musée Masséna pour une exposition exceptionnelle, permet de témoigner de l’intense activité cinématographique de Nice et du rôle fondamental que la ville a joué dans le développement du 7e art, tout au long du XXe siècle.

« Le voyage comme école de vie » par Sylvain Tesson, écrivain. Depuis vingt ans, Sylvain Tesson parcourt le monde à pied, à cheval, à vélo. Il a découvert combien la lenteur, la solitude et le silence offrent l’occasion de se connaître soi-même et d’intensifier l’expérience de la vie.«

La flûte à bec à travers les siècles » par Michel Quagliozzi, Professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice de Flûte à Bec et Traverso. La flûte à bec est un instrument dont le répertoire, riche d'un millénaire de musique, demeure assez peu connu. Cette présentation s'arrête sur quelques étapes importantes de son évolution du moyen-âge au XXème siècle.

« L’ensemble Saint-François de Nice. Quelle histoire pour les maçonneries ? » par Elodie Sanchez, service d’archéologie Nice Côte d’Azur. Durant ces cinq dernières années, l’ensemble Saint-François a fait l’objet d’une vaste étude archéologique qui s’est concentrée sur le bâti de l’église et du couvent. L’opération a mis au jour la plus grande église médiévale de Nice conservée actuellement. La présentation revient sur les travaux qui ont permis de découvrir cet ensemble exceptionnel.

« Le Saint Suaire, de Nice à Turin » : rencontre avec Carine Marret, l’auteur de Dans l’ombre du Saint Suaire animée par Eric Naulleau. L’auteure lèvera une partie du voile sur cette icône qui, malgré plus d’un siècle d’analyses scientifiques, renferme encore bien des mystères.

Matière / savoir-faire : le bon sens paysan et l’architecture vernaculaire comme leçon d’architecture à l’épreuve du contemporain » : cours public d’architecture proposé par le Forum d’Urbanisme et d’Architecture

Pépites sonores

Mémoire d’opéra : archives sonores de la Bibliothèque municipale de Nice 

  • Elisabeth SCHWARTZKOPF interprétant La Traviata / Addio del passato, de Guiseppe Verdi, Ed. Regal, disque 78t. 

  • César VEZZANI : Cavatine : Quel trouble inconnu me pénètre ? de Charles Gounod. 

  • Caruso chante O sole mio : Cette mélodie napolitaine a été composée par Eduardo di Capua à Odessa en 1898, inspirée par la mer Noire (disque monoface 75t)

  • Caruso chante Pagliacci de Leoncavallo : L’air le plus célèbre de l’opéra italien chanté par le ténor le plus célèbre au monde (disque 78t)

  • Questa o quella de Giuseppe Verdi, interprété par Mario Lanza considéré comme le successeur d’Enrico Caruso, disque: 78 t.

  • Nessun dorma de Giacomo Puccini, interprété par Georges Thill, l’un des plus célèbres ténors français, dont l’interprétation tranchant avec les versions italiennes habituelles 1 disque: 78 t. Maria Callas, Norma : Casta Diva, Bellini/1950. L’un des 6 disques en 78 tours enregistré par Maria Callas

  • Caruso chante Rigoletto : La donna è mobile de Giuseppe Verdi, 1 disque monoface de 1905

Mémoire Chanson Française : archives sonores de la Bibliothèque municipale de Nice 

  • Joséphine Baker j’ai deux amours (disque de 78t).

  • Tino ROSSI : Le Roi d'Ys Aubade

  • Rina Ketty : Sombreros et mantilles  

Voix d’acteurs : archives sonores de la Bibliothèque municipale de Nice 

Sacha Guitry et sa compagne Yvonne Printemps interprétant Mariette, scène finale du 2ème acte de cette opérette en quatre actes de Sacha Guitry, musique d'Oscar Straus, adaptée de la comédie en deux actes de Guitry Comment on écrit l'histoire. disque: 78 t

Sacha Guitry et sa compagne Yvonne Printemps dans "J'ai deux amants" duo du 2ème acte de la comédie musicale l’Amour Masqué écrit par Sacha Guitry (disque de 78 t).

Voix d’acteurs : Lectures par Muriel Mayette-Holtz, directrice du Théâtre National de Nice

  • Le gâteau de Guy de Maupassant, nouvelle

  • Le lapin de Guy de Maupassant, nouvelle

  • Coco de Guy de Maupassant, parue en 1884

  • Le testament de Guy de Maupassant parue dans la revue Gil Blas du 7 novembre 1882

  • Le condamné à mort de Guy de Maupassant : Texte publié dans Gil Blas du 10 avril 1883, sous le titre Le condamné à mort de Monaco.

  • Idylle de Guy de Maupassant : Texte publié dans Gil Blas du 12 février 1884