Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Musée Masséna

Musée Masséna

Une villa « Belle époque » consacrée à l’histoire de Nice

Le musée Masséna, joyau architectural de la Promenade des anglais, évoque, au travers de ses collections, l’art et l’histoire de la riviera à compter du rattachement de Nice à la France jusqu’à la fin de la Belle Epoque.

L’ensemble des œuvres réparti sur deux niveaux évoque ce thème par une scénographie qui allie les arts graphiques, le mobilier et les objets de cette période.

Le premier niveau concerne plus particulièrement l’histoire. Sont entre autres présentés le masque mortuaire de Napoléon réalisé par le Docteur Arnolt, le diadème de Joséphine en nacre, or, perles et pierres de couleur offert par Murat à l’Impératrice et le livre écrit par le Préfet Liegeard.

L’art est, lui présenté au second niveau. Le visiteur pourra aller à la rencontre des peintres paysagistes du XIXe siècle et plus particulièrement Joseph Fricero, Antoine Trachel ou Alexis Mossa, des sculpteurs dont Jean-Baptiste Carpeaux et des artistes du monde de la musique et de la littérature.

Il est à noter que le rez-de-chaussée de la Villa est en lui-même une œuvre grâce à son somptueux décor intérieur créé par les architectes Hans-Georg Tersling et Aaron Messiah, et le mobilier et les objets d’art du 1er Empire qui garnissent les salons.

La Villa Masséna a été édifiée sur la Promenade des Anglais, entre 1898 et 1901 par l’architecte danois Hans-Georg Tersling (1857-1920), l’un des meilleurs architectes de la Côte d’Azur à la Belle Epoque. Le style choisi est néo-classique avec une forte empreinte italianisante.

Le prince Victor d’Essling (1836-1910) petit-fils du Niçois André Masséna, en fait sa résidence d’hiver. Son fils, André, héritier du domaine à la mort de son père, en fait don à la Ville de Nice en 1919,  et le musée Masséna est inauguré en 1921.

Une vaste campagne de rénovation, menée par la ville de Nice jusqu’en 2008, a permis de restaurer la villa de la Belle-Epoque, ses décors intérieurs, et de valoriser ses collections historiques et artistiques dans le cadre d’une présentation renouvelée et moderne.

Le musée bénéficie en outre d’un jardin exceptionnel inspirée des compositions anglaises, donnant sur la promenade des Anglais et attenant au fameux hôtel Negresco.

Infos pratiques

Localisation