Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Fouilles archéologiques de la Colline du Château

Fouilles archéologiques de la Colline du Château

Dotée d’un extraordinaire patrimoine historique et archéologique, la Ville de Nice vous propose tout l’été de le (re) découvrir avec un large choix de parcours guidés, de visites de sites

Du 17/07/2017 au 28/07/2017

DU 17 JUILLET AU 28 JUILLET

DU LUNDI AU VENDREDI A 11H ET 15H

Départ de la Colline du Château, sur l’esplanade, devant les vestiges de la cathédrale

 

Venez découvrir les archéologues de la Métropole Nice Côte d’Azur  au travail, sur le site archéologique des fouilles de l’ancienne cathédrale et du Château de Nice. Visite gratuite, proposée à l’occasion des fouilles programmées du site.

Conditions générales pour la visite du site de fouilles archéologiques de la colline du château :

  • visites gratuites d’une heure
  • groupe limité à 20 personnes
  • le port de chaussures plates est recommandé
  • pas de départ en cas d’intempéries
  • Renseignements sur place ou au 04.97.13.23.16

Au XVIe siècle, la colline est transformée en citadelle par les ducs de Savoie. Cette militarisation de l’espace entérine le déperchement de l’habitat amorcé dès la fin du Moyen Âge. La destruction des fortifications en 1706 aboutit à une nouvelle transformation avec la création d’un parc paysager. Depuis 2008, les fouilles ont dégagé un nombre important de vestiges enfouis depuis plusieurs siècles.

La cathédrale Sainte-Marie du Château

Dégagée dès le XIXe siècle, la cathédrale Sainte-Marie a connu une longue évolution. Les fouilles récentes ont montré la présence d’une église dès les premiers temps du christianisme (Ve siècle). Une clôture de choeur est installée dans l’édifice à l’époque carolingienne. Au XIe siècle, la cathédrale est entièrement reconstruite ; elle est agrandie en la dotant de deux bas côtés et d’un chevet avec abside centrale et absidioles. Un avant-choeur est installé postérieurement, sans doute pour les chanoines au début du XIIe siècle. Enfi n, la cathédrale est reconstruite, entre le XIIe et le XVe siècle, avec un surhaussement du sol et une extension du chevet vers l’est.

Au sud de la cathédrale, la fouille a dégagé l’ensemble canonial organisé autour d’un cloître et un cimetière qui remonte probablement à l’époque de la première cathédrale. Les tombes les plus anciennes sont constituées de caissons de tuiles (‘‘tombes en bâtières’’). Postérieurement, les inhumations se font dans des coffres en pierre. Les caveaux n’apparaissent que tardivement, aussi bien dans la cathédrale qu’à l’extérieur.

Au sud est apparu un édifice particulier, dans lequel on peut voir vraisemblablement l’église médiévale Saint-Jean.

Construite avec de très nombreux remplois de l’Antiquité, elle est transformée en moulin avant 1630.

Les fortifications (XIIIe et XVIIe siècles) du Château de Nice

Situé sur le point le plus haut de la colline, le château féodal des comtes de Provence au XIIIe siècle fait face à la cathédrale Sainte-Marie et domine la Ville Haute. Au XVe siècle, les ducs de Savoie enserrent le plateau supérieur de nouvelles murailles. Dans le premier quart du XVIe siècle, le front nord du plateau, trop vulnérable, est doté d’une fortification dite ‘‘de transition’’, adaptée à l’artillerie. À partir de cette période, la Ville Haute est militarisée et l’ancien château féodal devient le ‘‘donjon’’. Dans la seconde moitié du XVIe siècle, la volonté de renforcer les défenses amène l’édification d’une citadelle sur le plateau inférieur de la colline (cimetière actuel). À l’orée du XVIIIe siècle, les fortifications de la place forte niçoise couvrent alors l’ensemble de la colline. Elles seront entièrement rasées en 1706 sur ordre de Louis XIV après le second siège de la ville.

Depuis 2008, les fouilles ont dégagé un nombre important de vestiges des anciennes fortifications. La redécouverte de ces éléments enfouis depuis plusieurs siècles permet aujourd’hui de mieux comprendre l’organisation architecturale de cet ensemble fortifié majeur.

Infos pratiques

TAGS :Visites