Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

Pour une expérience optimale
veuillez utiliser votre Smartphone en portrait

COVID-19 \: Dispositif de confinement

COVID-19 : Dispositif de confinement

2603/20

Dès le 17 mars à 12h, le gouvernement met en place un dispositif de confinement afin de lutter contre la propagation du coronavirus covid-19. Retrouvez les déplacements autorisés et les attestations téléchargeables dans cet article.

Le 13 avril 2020, le Président de la République a annoncé le renouvellement du confinement jusqu'au 11 mai 2020.

Cette mesure vise à réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements, car dans la lutte contre le coronavirus covid-19, limiter les rencontres est primordial.

La Ville de Nice appelle donc les Niçoises et les Niçois à respecter ces mesures et vous rappelle que le confinement le plus strict est la meilleure garantie contre la propagation du virus. 

Déplacements autorisés, munis d'une attestation

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative. 

Pour chaque déplacement autorisé, chaque personne devra se munir d’un document attestant sur l’honneur le motif de son déplacement. Cette attestation sera obligatoire et controlée par les forces de l'ordre.

À VOTRE ECOUTE

Attestation dématérialisée 

Un dispositif de création numérique de l'attestation de déplacement dérogatoire est disponible, en complément du dispositif papier toujours valide.

Après avoir rempli les informations sur un formulaire en ligne, un fichier .PDF est généré comprenant l’ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l’heure de génération du document. Ce fichier doit être présenté lors du contrôle sur smartphone ou tablette.

Ce service est accessible sur tout type de terminal mobile au travers d'un navigateur. Il a été conçu pour être facilement utilisable par les personnes en situation de handicap. Par ailleurs, aucune donnée personnelle n'est collectée. Et aucun fichier n'est constitué.

Générer mon attestation 

Attestation papier à télécharger

Documents nécessaires pour circuler sont disponibles :

Espace Handicap : 

En l'absence d'imprimante, les attestations pourront être manuscrites. 

Documents pouvant compléter l'attestation :

  • Cartes professionnelles
  • Cartes de presse

Le non respect des restrictions de déplacements sera puni d’une amende de 135 € avec une possible majoration à 375 € et 1 500 € en cas de récidive.

 

Durcicement des mesures de confinement à Nice

Les mesures de confinement ne sont toujours suffisamment pas respectées par la population. À l’approche des vacances de Pâques et au regard des pics annoncés par les autorités sanitaires, la Ville de Nice a souhaité renforcer encore plus les dispositions afin de veiller au bien de tous et qu’aucun déplacement non professionnel ou prioritaire, ne s’effectue sur notre territoire. À cet effet, il a donc été décidé :

  1. Interdiction de toute activité de locations de type Air BnB (sauf les logements déjà occupés dans le cadre du confinement) et les hébergements hôteliers sur Nice à des fins de villégiature, pendant la période des vacances de Pâques. 
  2. Fermeture des hypermarchés le dimanche. Cette démarche, prise pour éviter que les centres ne se transforment en lieux de promenade dominicale, est soutenue par les directeurs des principaux hypermarchés de Nice : Leclerc Saint-Isidore, Carrefour Lingostière, Carrefour TNL. Cet arrêté ne concerne pas les supermarchés de quartier. 
  3. Sensibilisation des autorités de l’Etat afin qu’elles puissent solliciter Enedis pour vérifier que les résidences secondaires ne soient pas occupées pendant la période des vacances, afin de faire respecter la période de confinement.
  4. Renfort des contrôles aux péages et sorties des autoroutes donnant accès à la ville de Nice et à la métropole et multiplication des barrages filtrant aux sorties des gares et de l’aéroport.

 

Ce week-end, la police municipale de Nice, qui réalise un travail remarquable avec courage et dévouement au même titre que la police nationale, la force sentinelle et la gendarmerie, a effectué plus de 1000 contrôles et verbalisé près de 100 personnes pour non respect des règles de confinement et ce en à peine 4 heures dans les rues de Nice. Face à cette situation, nous devons aller plus loin dans les mesures de confinement :

  • Nouvel arrêté visant à limiter les déplacements​ et interdire les regroupements dans certains secteurs de la Ville identifiés comme respectant moins les règles de confinement.
  • Encadrement des horaires de la pratique du sport. Il sera autorisé de faire du sport entre 6 et 12 heures ainsi qu’entre 18 et 20 heures.
  • Mise en place d'une équipe pluridisciplinaire des services de la ville de Nice afin de rappeler aux différents commerces les bonnes pratiques au niveau sanitaireet en matière de distanciation sociale. Il s’agit d’une équipe pluridisciplinaire avec pour vocation d’aider au mieux les professionnels.
  • Dans un délai de 7 à 10 jours, la ville de Nice sera en capacité de fournir à chacun de ses habitants un masque de protection réutilisable. Une fois la distribution effectuée, le port du masque sera obligatoire dans les espaces publics.

Toutes ces nouvelles mesures ont reçu l’appui du Préfet des Alpes- Maritimes et du Procureur de la République. 

Aux niçois, nous demandons d’être le plus exemplaire possible. À ceux qui sont sortis ce week-end nous leur demandons de se ressaisir. À ceux qui sont restés chez eux, nous leur disons de poursuivre leurs efforts et d’encourager leurs proches, voisins de rester chez eux. C’est un effort individuel crucial que nous devons consentir pour remporter une guerre collective !